Scroll Top

Vous consultez actuellement le site web de EDMO BELUX en Français. Pour d'autres fact-checks, ou du contenu relatif à d'autres langues, veuillez cliquer sur l'icône avec le drapeau pour changer de langue.

Test Page – Newsletters

DisinfoCheck Roundup février 2024

Edito

Bienvenue dans le DisinfoCheck Roundup, la newsletter qui regorge d’actualités, de factchecks et de nouvelles à propos de la recherche sur la désinformation en Belgique et au Luxembourg. 

L’année 2024 est déjà bien entamée et il se passe une foule de choses au sein d’EDMO BELUX. Après un break de fin d’année bien mérité, nous avons repris le travail là où nous l’avions laissé, plus déterminé·es que jamais à partager nos factchecks, les conclusions de nos études et des informations sur l’éducation aux médias avec vous. Nous avons aussi l’immense plaisir de vous annoncer une bonne nouvelle : l’aventure de l’Observatoire européen des médias numériques en Belgique et au Luxembourg continue, car les procédures en vue de la poursuite du cofinancement d’EDMO BELUX et de BENEDMO jusqu’en 2026 dans le cadre de la convention de subvention ont été lancées ! Et sinon, que nous réserve cette année ?  

 Février sera un mois chargé et exaltant pour la communauté EDMO, avec la tenue de l’EDMO Scientific Conference à Amsterdam et de la conférence Media Literacy Matters à Bruxelles, organisée par EDMO BELUX. Cette conférence de trois jours braquera les projecteurs sur les différentes facettes de l’éducation aux médias et aux outils numériques en Europe et visera à mettre en avant et à échanger des initiatives, des outils, des projets et des pratiques à intégrer dans notre travail ou nos politiques. Il y aura une journée consacrée à la désinformation, lors de laquelle certains partenaires du projet partageront leurs connaissances et leurs bonnes pratiques ! 

Sans surprise, l’un des grands thèmes de cette année est celui des élections. 2024 est une importante année d’élections, entre les élections belges et européennes prévues en juin et d’autres à venir, et il est plus que jamais indispensable de renforcer la confiance dans les actualités et les informations, et d’aider la population à s’y retrouver dans la multitude d’informations (et de fausses informations) disponibles en ligne. Dans cette optique :  

  • EDMO BELUX a lancé jedoute.be, un site Web destiné à guider les internautes à travers l’abondance d’actualités et de (dés)information en ligne. L’idée est de donner quatre conseils courts, concrets et pratiques pour douter efficacement. Allez y jeter un œil !  
  • Mediawijs et le consortium EDUmake ont lancé l’EDUbox Politics, une nouvelle ressource pédagogique engagée, qui vise à préparer les jeunes électeurs à voter en connaissance de cause. Elle est actuellement disponible en anglais et en néerlandais, et adaptée au contexte belge.  

 Attelonsnous ensemble à façonner l’avenir de l’éducation aux médias et de la démocratie ! 

Zara Mommerency, chargée de projet Éducation aux actualités et à l’information, Mediawijs 

Actualités d’EDMO BELUX

  • Je doute. Notre dernière campagne d’éducation aux médias, imaginée par Mediawijs et Média Animation, partenaires d’EDMO BELUX, aborde les incertitudes que ressentent les internautes face à l’abondance d’informations en ligne. Elle souligne l’importance d’Internet en complément des sources d’information traditionnelles et reconnaît combien il est difficile de distinguer le vrai du faux dans les nombreuses opinions divergentes, les nouvelles sensationnelles et la profusion de fausses informations. Pour surmonter ces difficultés, la campagne, accessible en quatre langues (anglais, français, néerlandais et luxembourgeois), donne quatre conseils pratiques : parler de ses doutes avec des personnes de confiance, chercher de l’information en ligne, prendre le temps de la réflexion et demander de l’aide aux expert·es. Ces stratégies visent à fournir des outils aux internautes pour qu’ils puissent porter un regard critique sur l’information et y voir plus clair dans la masse d’informations à laquelle nous sommes confrontés de nos jours. 
  • L’EDMO Scientific Conference 2024, dont le thème est « Navigating the Complex Landscape of Disinformation » (Naviguer dans le paysage complexe de la désinformation), aura lieu à Amsterdam les 26 et 27 février prochains. EDMO BELUX participera au programme avec plusieurs présentations passionnantes : Tom Willaert et Trisha Meyer de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) nous plongeront dans l’univers des théories complotistes sur Telegram dans leur présentation intitulée « How scientific sources figure in online conspiracy theories: A mapping of heterogeneous couplings between medium, knowledge, and narrative on Telegram » (Comment les sources scientifiques se retrouventelles dans les théories complotistes en ligne ? Cartographie des associations hétérogènes entre médias, connaissances et discours sur Telegram). Accompagnée cette fois d’Agnieszka VetulaniCęgiel, de la VUB aussi, Trisha Meyer explorera les subtilités de la transparence et des publicités à caractère politique dans un exposé intitulé « Transparency as an empty signifier? Assessing transparency in EU and platform initiatives on online political advertising and actors » (La transparence, un signifiant vide ? Évaluation de la transparence des initiatives prises par l’UE et les plateformes concernant les acteurs politiques et la publicité à caractère politique). Enfin, Victor Wiard et Geoffroy Patriarche de l’UCLouvain SaintLouis Bruxelles se pencheront sur la réception de la désinformation/mésinformation en Belgique et au Luxembourg sous un angle qualitatif dans leur présentation intitulée « It’s a very small country after all! » (C’est un tout petit pays, après tout !). 
  • Des finances solides peuvent contribuer à lutter contre les fake news au sein d’une organisation médiatique. Notre étude a révélé que la santé financière d’un marché de l’information est étroitement liée à la quantité de fake news auxquelles ses utilisateurs sont exposés. Un secteur de l’information financièrement sain peut donc contribuer à lutter contre la diffusion des fake news. La lutte contre les fake news ne se limite pas à vérifier des informations, mais implique également de soutenir le secteur de l’information pour que les journalistes disposent des outils nécessaires pour bien faire leur travail. 
  • Mesurer la viabilité financière des marchés des médias d’information en lien avec la désinformation. Cette étude d’EDMO BELUX propose un cadre et une matrice de contrôle afin d’identifier la viabilité financière du marché des médias et donne un aperçu de la manière dont représenter la viabilité financière sur la base des facteurs d’impact les plus importants relevés dans la littérature en ce qui concerne la désinformation dans les marchés des médias. 
  • Théories profanes des troubles infodémocratiques. Cette étude d’EDMO BELUX, fondée sur le concept des « théories profanes », explore largement et en profondeur les différentes manières dont les publics belge et luxembourgeois conceptualisent le phénomène de la désinformation et de la mésinformation et son rapport à la politique et à la démocratie. Elle contribue à améliorer nos connaissances au croisement des études sur le journalisme et des études de population, et fournit de nouvelles informations qui incitent à réfléchir aux stratégies actuellement utilisées pour atténuer la désinformation et la mésinformation. 
  • Contrôle des politiques mises en place par les gouvernements et les plateformes. Vous trouverez ici une sélection des dernières publications d’EDMO BELUX relatives au contrôle des politiques mises en place par les gouvernements et les plateformes. 

Le coin des fact-checkers

Jusqu’à la mijanvier 2024, nos factcheckers partenaires, à savoir l’AFP, la RTBF et RTL Luxembourg, ont publié 940 factchecks dans les cinq langues couvertes par EDMO BELUX.  

Le conflit entre Israël et le Hamas a généré un important flot de mésinformation qui a inondé les réseaux sociaux et bien occupé les factcheckers. Après avoir détecté les premiers cas de mésinformation, nous avons créé une catégorie spéciale pour les factchecks liés au conflit et nous en avons publié pas moins de 40 jusqu’à la fin janvier.    

Dans cette rubrique, nous mettons en avant le dernier factcheck le plus consulté dans chaque langue. Rendez-vous sur notre site Web pour découvrir d’autres factchecks ! 

Avez-vous consulté nos meilleurs fact-checks ?

Vérifié par l’AFP (en anglais) : Une vidéo satirique de Xi Jinping s’exprimant en anglais, modifiée par l’IA, induit les utilisateurs des réseaux sociaux en erreur Vérifié par l’AFP (en français) : Attention, ces images de tsunami au Japon datent de 2011 et pas de janvier 2024 Vérifié par l’AFP (en néerlandais) : Non, l’EMA n’a pas reconnu que la vaccination de masse contre la COVID était « illégale » Vérifié par l’AFP (en allemand) : Les glaciers de l’Himalaya sont touchés par le changement climatique Vérifié par RTL (en luxembourgeois) : De faux politiciens font de la pub sur YouTube
Pour en savoir plus  Pour en savoir plus Pour en savoir plus Pour en savoir plus Pour en savoir plus

Le saviez-vous ?

  • Le groupe de travail d’EDMO sur les élections du Parlement européen de 2024, auquel EDMO BELUX contribue activement en sa qualité de membre, a publié un rapport sur la désinformation dans le cadre des élections qui se sont tenues en Europe en 2023. Ce rapport montre que de fausses informations ont été largement diffusées dans dix pays et souligne le besoin urgent de vérifier efficacement les informations en vue de préserver l’intégrité électorale à la veille des élections européennes de 2024. 
  • L’EDUbox Politics: from vote to policy, mise au point avec l’aide de Mediawijs, partenaire d’EDMO BELUX, vise à aider les jeunes à comprendre comment se prennent les décisions, au moyen de contenu audiovisuel et de stratégies d’implication interactives. L’EDUbox est conçue pour préparer les élèves en classe en vue des élections européennes de 2024. 
  • Les nouvelles archives de fact-checking d’EDMO facilitent l’échange de connaissances sur la désinformation. L’outil donne accès aux articles de factchecking publiés par les différents hubs EDMO et permet d’effectuer facilement des recherches et de filtrer le contenu. 
  • Comment alerter le public sur les dangers de la désinformation ? Le Centre d’Action Laïque (CAL), une association sans but lucratif belge, a tenté une approche inédite. Il a distribué https://www.rtbf.be/article/vraiment-un-faux-journal-publie-ce-23-janvier-pour-decoder-le-monde-tel-quil-est-vu-par-lextreme-droite-11316864VRA!MENT, un faux journal qui déborde de fausses informations inspirées des idées d’extrême droite, relatant l’actualité d’un pays imaginaire baptisé Dystonia. Pour renforcer sa campagne, le CAL a créé un site Web qui décode les articles publiés dans le journal. 

Événements et annonces

Événements à venir : 

  • 26 et 27 février : l’EDMO Scientific Conference intitulée « Navigating the Complex Landscape of Disinformation » aura lieu à Amsterdam. 
  • Du 27 février au 1er mars : la European Digital and Media Literacy Conference, organisée par Mediawijs à Bruxelles en collaboration avec EDMO BELUX et plusieurs autres partenaires, braquera les projecteurs sur les nombreuses facettes de l’éducation aux médias et aux outils numériques, dans le but de mettre en avant et d’échanger des initiatives, des outils, des projets et des pratiques, et de renforcer la coopération européenne. 
  • 18 mars : l’édition de mars des Lunch Lectures EDMO BELUX s’intéressera aux « Théories profanes des troubles infodémocratiques », une récente étude qualitative approfondie des publics belge et luxembourgeois, qui sera présentée par Victor Wiard et Geoffroy Patriarche. Inscrivezvous ici! 
  • CoDesign4Transitions. Ouverture de 13 postes de doctorants au croisement entre la coconception, la conception durable, la conception de services et systèmes, l’innovation démocratique et les transitions climatiques. Possibilité de postuler jusqu’au 26 février. Dans ce cadre, la VUB, qui dirige le consortium EDMO BELUX, recrute un candidat doctorant pour évaluer la conception des plateformes de défense de la gouvernance climatique. 

Événements passés : 

  • Le 9 février, Trisha Meyer, coordinatrice d’EDMO BELUX, s’est exprimée à la table ronde en ligne chargée d’examiner le rôle joué par les plateformes et l’IA dans les élections, organisée par la VUB dans le cadre de l’université d’hiver. 
  • Le 30 janvier, lors d’un séminaire de recherche axé sur la dimension transnationale de la production médiatique qui s’est tenu à Lille, Victor Wiard (UCLouvain SaintLouis Bruxelles, EDMO BELUX) a présenté une étude qualitative approfondie des publics belge et luxembourgeois sur la dimension transnationale des troubles infodémocratiques, menée dans le cadre des activités d’EDMO BELUX. 
  • Le 26 janvier, Zara Mommerency (Mediawijs, EDMO BELUX) a partagé son expérience dans les campagnes d’éducation aux médias dans le cadre d’une formation EDMO en ligne : « Getting the most out of your Media Literacy Campaign » (Comment tirer le meilleur parti de votre campagne d’éducation aux médias ?). 
  • Le 19 janvier, Alexandre Alaphilippe (EU DisinfoLab, EDMO BELUX) et Kalina Bontcheva (comité consultatif d’EDMO, CEDMO) ont présenté les directives pour les enquêtes d’intérêt public en source ouverte à l’occasion d’une formation EDMO en ligne : « OSINT Uncovered: Enhancing Investigations with the ObSINT Guidelines » (L’OSINT mis à nu : améliorer les enquêtes grâce aux directives ObSINT). 

Publications

  • Cipers, S. & Meyer, T. (2024). “Free Speech is not free reach”. How platforms selfregulate misinformation, political ads and election campaigns. Revue Politique européenne.
  • Van Raemdonck, N. & Meyer, T. 2024. Why Disinformation is Here to Stay. A SocioTechnical Analysis of Disinformation as a Hybrid Threat. In L. Lonardo (ed.). Addressing Hybrid Threats: European Law and Policies. Cheltenham: Edward Elgar. (p. 57 à 83) https://www.e-elgar.com/shop/gbp/addressing-hybrid-threats-9781802207392.html  
  • Cipers, S., Meyer, T. & Lefevere, J. (2023). Government responses to online disinformation unpacked. Internet Policy Review 12(4). https://doi.org/10.14763/2023.4.1736 

Retrouvez nos actualités et événements et nos recherches et publications sur le site Web d’EDMO BELUX ! 

DisinfoCheck Roundup octobre 2023

Edito

Bienvenue dans le DisinfoCheck Roundup, la newsletter qui regorge d’actualités, de fact‑checks et de nouvelles à propos de la recherche sur la désinformation en Belgique et au Luxembourg.

Dans ce numéro, nous nous plongeons dans l’océan de fausses informations entourant la campagne électorale luxembourgeoise, où les idées de droite s’invitent dans le débat démocratique à quelques jours des élections législatives.

Le coup d’envoi de la campagne en vue des élections nationales luxembourgeoises a été donné le 4 septembre. Pas moins de 12 partis sont en lice pour obtenir des sièges au Parlement du Luxembourg. À voir la répartition des opinions politiques, les partis de droite et d’extrême droite ont pris de l’ampleur depuis les élections de 2018. Résultat : de nouveaux thèmes, chers à tous ces partis, font leur apparition dans la campagne électorale, comme la sécurité, la croissance et l’immigration, la langue luxembourgeoise, mais encore les libertés individuelles au lendemain de la crise sanitaire. Et le débat autour de ces thèmes se fonde souvent sur des informations incomplètes, déformées, voire tout simplement fausses.

La critique à l’égard de la croissance incontrôlée est l’un des fils rouges de la campagne de ces partis de droite. Le programme du plus grand de ces partis, l’ADR, actuellement représenté au Parlement, nourrit les craintes du million de citoyens du Duché en insistant sur les conséquences « désastreuses » pour la qualité de vie des Luxembourgeois. L’ADR soutient que les citoyens devraient pouvoir décider par référendum s’ils souhaitent aller vers ce type d’État ou non. La croissance est mise en parallèle avec l’immigration, que les partis de droite veulent plus qualitative. En particulier, le discours relatif aux demandeurs d’asile se rapproche de celui que tiennent les autres partis d’extrême droite dans d’autres pays européens. L’ADR et les partis du même camp en appellent à un droit d’asile plus strict et plus expéditif pour les demandes soi-disant non fondées, basé sur les avantages économiques du Luxembourg plutôt que sur des motifs politiques.

La sécurité de la population est un autre thème récurrent à droite, en faveur duquel les partis détournent sans vergogne les statistiques officielles et européennes. Si l’on en croit les données Eurostat relatives aux cambriolages, le Luxembourg serait actuellement l’un des pays les plus dangereux de l’Union européenne. Ces chiffres, balancés hors contexte dans les meetings électoraux et sur les réseaux sociaux, ne reflètent pas la réalité. Ils sont utilisés dans un seul et unique but : créer un climat d’insécurité et de menace pouvant légitimer les demandes de limitation de l’immigration et de la croissance du pays. Les candidats des partis d’extrême droite vont même jusqu’à demander l’extradition des « criminels » étrangers et leur bannissement du territoire. D’autres réclament le droit à l’autodéfense, ainsi que l’autorisation d’utiliser des armes pour défendre leur maison.

La disparition lente mais inexorable de la langue luxembourgeoise est un autre de ces thèmes taillés sur mesure et censés alerter l’électorat luxembourgeois. Ici aussi, les partis d’extrême droite, dont l’ADR, s’appuient sur des statistiques et des sondages sortis de leur contexte pour démontrer que la culture et l’identité luxembourgeoises sont en danger.

Cette ambiance négative instaurée par les partis d’extrême droite est assez inédite pour le Grand-Duché de Luxembourg. Et si ces idées sont souvent formulées tout en nuances dans les programmes électoraux, les discours des candidats s’en écartent souvent sur les réseaux sociaux. Pour garantir un débat démocratique équilibré tout au long de cette campagne électorale, il faudra absolument suivre de près les publications des candidats extrémistes et, si nécessaire, détricoter les fausses informations dans les médias nationaux.

RTL Luxembourg, 11 septembre 2023

Actualités d’EDMO BELUX

  • En Belgique, la désinformation à propos d’un cours d’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle, dénommé EVRAS, s’est répandue comme une traînée de poudre et a provoqué de réels troubles et dommages. Ce cours a été faussement accusé de diffuser de mauvaises idées et des écoles ont été incendiées et la démocratie menacée en quelques semaines à peine. Alors que s’estompent les frontières entre le mythe numérique et la réalité, il devient de plus en plus urgent de lutter contre ce type de récits. Découvrez-en plus ici.
  • Mediawijs a élaboré trois manuels pour aider les professeurs à enseigner aux jeunes de secondaire à aborder les actualités, à traiter les (fausses) informations en ligne et à se forger une opinion propre. EDMO BELUX a contribué à leur traduction en anglais. Ces manuels sont disponibles ici.
  • Dans l’espoir de relever le défi de la désinformation, en évolution constante, plusieurs cadres légaux et non légaux ont été mis en œuvre à l’échelon européen et national, dans les États membres de l’UE. EDMO BELUX s’est penchée sur la réglementation de la désinformation en Belgique et au Luxembourg.

Le coin des fact-checkers

Jusqu’à la fin septembre, nos fact-checkers partenaires, à savoir l’AFP, la RTBF et RTL Luxembourg, ont publié 800 fact-checks dans les cinq langues couvertes par EDMO BELUX. Sans surprise, à l’ère de la désinformation, tous les grands sujets d’actualité de ces derniers mois, comme les incendies à Hawaï, le séisme au Maroc, les inondations en Libye, la guerre en Ukraine et le COVID, ont été source de fausses informations. Nous nous focalisons aussi de plus en plus sur la désinformation générée par l’IA, comme le démontrent ce fact-check à propos de Tom Cruise et un autre relatif à un robot surclassant un joueur de tennis de table.

Dans cette rubrique, nous mettons en avant le dernier fact-check le plus consulté dans chaque langue. Rendez-vous sur notre site Web pour découvrir d’autres fact-checks !

Avez-vous consulté nos meilleurs fact-checks ?

Fact-checké par l’AFP (en anglais) : une vidéo montre un échange de prisonniers ukrainiens, contrairement à ce que prétendent les pro-Russes Fact-checké par l’AFP (en français) : les vaccins anti-COVID ne provoquent pas d’allergie à la viande Fact-checké par l’AFP (en néerlandais) : aucune « nouvelle piqûre de moustique » potentiellement léthale n’a été découverte Fact-checké par l’AFP (en allemand) : cette vidéo sous la neige a été tournée en Turquie en février, et non un jour d’été en Allemagne Fact-checké par RTL Lëtzebuerg (en luxembourgeois) : ce graphique montre-t-il comment les eaux radioactives de Fukushima se répandront dans la mer ?
Pour en savoir plus Pour en savoir plus Pour en savoir plus Pour en savoir plus Pour en savoir plus

Le saviez-vous ?

  • Comment les grandes plateformes en ligne et les moteurs de recherche respectent‑ils leurs engagements à lutter contre la désinformation ? Découvrez l’intéressante analyse réalisée par le Bulgarian-Romanian Observatory of Digital Media (BROD) sur les mesures prises par les plateformes pour contrer la désinformation ici, ainsi que le Code of Practice on Disinformation (CoP) Monitor, préparé par GADMO et EDMO Ireland en collaboration avec plusieurs hubs EDMO, ici. Par ailleurs, ce rapport de NORDIS met l’accent sur la manière dont les plateformes occidentales ont réagi à la vague de fausses informations qui a déferlé à la suite de la guerre menée par la Russie en Ukraine et sur l’évolution des lignes directrices communautaires de TikTok, le réseau social chinois, pour lutter contre les contenus dangereux.
  • Bert Pieters (Mediawijs) et Martin Culot (Média Animation), tous deux membres d’EDMO BELUX, ont été interviewés sur l’éducation aux médias dans le cadre de la série « Digital Media Literacy in EDMO Round Table ». Lisez l’interview ici.
  • La version de septembre de la carte des meilleurs fact-checks, qui localise les meilleurs fact-checks réalisés par EDMO et par ses différents hubs, est disponible ici.
  • Malgré son interdiction au sein de l’UE, l’organe de presse lié à l’État russe, Russia Today, est toujours présent aux Pays-Bas et en Belgique. Dans cette publication sur X, Benjamin Strick, Investigations Director au Centre for Information Resilience, explique les efforts entrepris par le média pour contourner les sanctions.
  • BENEDMO a sélectionné dix ressources gratuites recommandées aux néerlandophones parmi une multitude d’interventions d’éducation aux médias sur le thème de la désinformation. Découvrez la sélection ici.

Événements et annonces

Événements à venir :

  • 11 et 12 octobre : la conférence annuelle de l’EU DisinfoLab rassemble des experts et des parties prenantes du monde de la désinformation pour des séances d’information proposées dans plusieurs formats et d’incroyables opportunités de réseautage. Jetez un œil au programme ici.
  • 12 octobre : la journée « Nieuws in de Klas » (Actualités en classe), un événement incontournable pour toutes les personnes convaincues qu’il faut donner aux jeunes les compétences essentielles pour explorer les actualités et les (fausses) informations en Flandre, aura lieu à Bruxelles. Inscriptions ici.
  • 26 octobre : l’événement « Fighting Misinformation Online 2023 », organisé par Google, se tiendra à Bruxelles et la séance de l’après-midi sera diffusée en direct. Inscrivez-vous ici.
  • 13 et 14 novembre : la conférence « Tackling disinformation: Strengthening democracy through information integrity » aura lieu à Paris. Inscrivez-vous ici.
  • 20 et 21 novembre : la première édition du « European Congress on Disinformation and Fact-Checking » se tiendra à Madrid et en ligne, autour du thème « La désinformation dans le paysage médiatique de l’UE et de l’Ukraine ». Inscrivez-vous ici.
  • 26 et 27 février 2024 : l’EDMO Scientific Conference 2024 aura lieu à Amsterdam. L’appel aux contributions a été lancé !
  • Consultez le calendrier des prochaines formations en ligne organisées dans le cadre du programme de formation EDMO et inscrivez-vous ici!

Événements passés :

  • En septembre, nous avons eu la chance de participer à deux Lunch Lectures EDMO BELUX. Le 4 septembre, Guillaume Kuster a donné un exposé captivant sur la dernière enquête menée par CheckFirst sur une escroquerie à grande échelle fondée sur des publicités Facebook, qui a abusé de la crédulité de nombreuses victimes. Le 14 septembre, Bert Pieters nous a donné d’intéressantes pistes pour lutter efficacement contre la négativité sur les plateformes de médias sociaux Vous pouvez en visionner les enregistrements ici et ici.
  • Du 12 au 14 septembre, Victor Wiard et Geoffroy Patriarche ont présenté quelques résultats d’une recherche menée à l’UCL Louvain – Saint-Louis – Bruxelles pour EDMO BELUX. La conférence, qui s’est tenue à Porto, au Portugal, était intitulée « Publics perturbés ou perturbateurs ? De la réception à la participation dans une ère post-vérité ». Plus d’informations ici.
  • Le 28 septembre, EDMO BELUX a organisé une table ronde sur l’éducation aux médias, les outils pédagogiques pour lutter contre la désinformation et l’intelligence artificielle au Luxembourg. Découvrez-en plus ici!

Publications

  • Tuters, M., Willaert, T. et Meyer, T. 2023. Real numbers. How science gets drawn into global conspiracy narratives. Issues in Science and Technology, Spring 2023, 32-36. https://doi.org/10.58875/POZR1536

Retrouvez nos actualités et événements et nos recherches et publications sur le site Web d’EDMO BELUX !

DisinfoCheck Roundup juillet 2023

Edito

Bienvenue dans ce nouveau numéro du DisinfoCheck Roundup, la newsletter qui regorge d’actualités, de fact-checks et de nouvelles à propos de la recherche sur la désinformation en Belgique et au Luxembourg.

Dans ce numéro, nous allons nous pencher sur la nouvelle tendance à la désinformation liée à l’émergence rapide des générateurs d’images par intelligence artificielle (IA), comme MidJourney ou DALL-E. Après la diffusion virale des photos quelque peu déshonorantes de Donald Trump en prison, d’Emmanuel Macron en pleine manifestation ou du Pape François vêtu d’une doudoune, les fact-checkers ont constaté un intérêt accru pour ces outils au cours des derniers mois. Cette technologie a en effet déjà exercé un impact non négligeable sur l’écosystème de la désinformation en 2023.

Il faut dire que ces générateurs d’images basés sur l’IA, qui permettent aux utilisateurs de créer des images à partir de simples descriptions textuelles par exemple, peuvent devenir un outil très puissant dans les mains des personnes désireuses de manipuler l’opinion publique en se servant d’images pour étayer de fausses idées.

Fin mai, la photo d’une explosion près du Pentagone à Washington a circulé sur Twitter. En quelques minutes, elle a été partagée sur de nombreux comptes certifiés portant la coche bleue, y compris sur un compte soi-disant associé à Bloomberg News. Même si l’image présentait des caractéristiques permettant de conclure qu’elle avait été générée par une intelligence artificielle, elle a eu le temps d’avoir un impact concret. Peu après la diffusion de cette photo sur Twitter, la Bourse américaine a en effet connu un fléchissement.

Des outils en mesure de détecter cette technologie sont en cours de développement afin d’aider les fact-checkers à lutter contre ce nouveau type de désinformation. Mais à ce stade, aucun d’entre eux ne garantit une détection parfaite. Nous nous apprêtons donc à entamer une nouvelle partie de cache-cache.

La loi sur l’IA de l’Union européenne vise à imposer le marquage du contenu généré par IA, mais comme la technologie est accessible dans le monde entier, nous ne sommes sans doute qu’à l’aube d’une nouvelle ère où il sera de plus en plus difficile d’attester l’authenticité des images circulant sur les réseaux sociaux.

Grégoire Ryckmans, journaliste, RTBF

Actualités d’EDMO BELUX

  • EDMO BELUX a publié un résumé reprenant les trois grandes conclusions tirées de l’étude comparative menée au printemps 2022. Cette étude cherchait à brosser un tableau de l’exposition et de la crédulité du public à la désinformation, ainsi que des causes perçues et des solutions envisagées, et ce, dans quatre régions, à savoir la Flandre, la Wallonie, Bruxelles et le Luxembourg. Et les conclusions incitent à la prudence. Découvrez-en plus ici.
  • S’appuyant sur la dernière enquête de CheckFirst, qui a révélé une escroquerie massive impliquant plus de 1 500 publicités Facebook ayant attiré les utilisateurs vers plus de 160 domaines hébergeant de faux sites de médias, l’EU DisinfoLab et EDMO BELUX se sont plongés dans les cas belges, à savoir les campagnes trompeuses qui se sont fait passer pour six médias d’information, dont Le Soir et De Standaard. Lisez l’enquête ici.
  • EDMO BELUX a publié des fiches d’information relatives au paysage de la désinformation en Belgique et au Luxembourg, dans le cadre de la série de fiches établies par l’EU DisinfoLab pour chaque pays. Ces fiches résument en quelques pages le paysage de la désinformation dans chaque pays et mettent en évidence les cas de désinformation les plus emblématiques, les récits récurrents, les acteurs de la communauté et les initiatives politiques. Découvrez la fiche d’information relative à la Belgique ici et celle relative au Luxembourg ici.

Le coin des fact-checkers

Depuis le début du projet, nos fact-checkers partenaires, à savoir l’AFP, la RTBF et RTL Luxembourg, ont publié 700 fact-checks dans les cinq langues couvertes par EDMO BELUX ! La guerre en Ukraine, les répercussions de la pandémie de COVID-19 et le changement climatique restent les grands sujets de prédilection. Mais nous avons constaté une hausse caractéristique du nombre de fact-checks liés à l’intelligence artificielle. Et vu l’importance croissante que prend l’IA dans notre vie quotidienne et l’utilisation accrue de cette technologie pour diffuser de fausses informations, nous nous attendons à voir grimper le nombre de vérifications de nos journalistes d’investigation numérique à ce sujet dans les prochains mois.

Dans cette rubrique, nous mettons en avant le dernier fact-check le plus consulté dans chaque langue. Rendez-vous sur notre site Web pour découvrir d’autres fact-checks !

Avez-vous consulté nos meilleurs fact-checks ?

NewsLetter - July FR

Fact-checké par l’AFP (en anglais) : l’image d’un « géant » générée par ordinateur ne montre pas le dernier homme de Néandertal vivant Fact-checké par la RTBF (en français) : la Chine utilise-t-elle l’intelligence artificielle pour « contrôler » le cerveau des élèves ? Fact-checké par l’AFP (en néerlandais) : Paris célèbre le mois des fiertés, mais aucun drapeau arc-en-ciel géant n’a été installé sur l’Arc de Triomphe Fact-checké par l’AFP (en allemand) : ces vidéos ne montrent pas une voiture électrique en flammes à Milan Fact-checké par RTL Lëtzebuerg (en luxembourgeois) : des photos du mariage du Pape créées par une intelligence artificielle
Pour en savoir plus Pour en savoir plus Pour en savoir plus Pour en savoir plus Pour en savoir plus

Le saviez-vous ?

  • Le numérique fait désormais partie intégrante de notre vie, et c’est bien pratique ! Mais nous devons néanmoins nous montrer prudents… Il suffit de penser aux hackers qui n’aspirent qu’à une chose : voler nos données. Mediawijs, un partenaire d’EDMO BELUX, a développé l’ensemble d’outils pédagogiques EDUbox Cybersécurité en collaboration avec imec vzw, la Cyber Security Coalition, DNS Belgium, Digital for Youth, brightlab et le Centre pour la Cybersécurité Belgique. Grâce à EDUbox, les jeunes prennent la bonne habitude de se protéger des cybercriminels. Disponible en néerlandais et en français.
  • Aujourd’hui, ce sont des algorithmes qui déterminent le plus souvent les vidéos, les messages ou les profils que nous sommes amenés à voir en ligne. CrossOver, un projet mené par EU DisinfoLab, partenaire d’EDMO BELUX, en collaboration avec Savoir Devenir, Apache et CheckFirst, a mis au point un ensemble d’outils pédagogiques destinés à familiariser les étudiants avec le monde des algorithmes. Les articles, podcasts, quiz et affiches sont disponibles en anglais et en néerlandais.
  • En vue de cartographier le paysage de l’éducation aux médias en Europe, EDMO crée, pour chaque pays, un profil donnant un aperçu de l’offre nationale d’éducation aux médias, dont des informations sur les politiques nationales, les principales parties prenantes et la place occupée par l’éducation aux médias au sein et en dehors du parcours scolaire formel dans le pays. De nouveaux pays, dont la Belgique, ont été récemment ajoutés à la carte. Pour y jeter un œil, c’est par ici!
  • De nouvelles directives pour les enquêtes OSINT d’intérêt public ont été élaborées dans le cadre du projet European Fact-Checking Standards Network (EFCSN). Ces directives non contraignantes apportent aux organisations qui mènent des enquêtes de sources ouvertes un cadre de bonnes pratiques et la possibilité d’analyser et éventuellement d’affiner leur méthodologie, leurs compétences et leur documentation. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur les directives OSINT. Visionnez l’enregistrement du webinaire où elles ont été présentées ici!
  • Action Médias Jeunes, une organisation de jeunesse d’éducation aux médias s’adressant aux jeunes de la Fédération Wallonie Bruxelles, a créé un nouvel outil éducatif incitant les jeunes à adopter une attitude critique face à l’information et exposant les réalités du métier de journaliste. Découvrez-en plus ici et téléchargez gratuitement l’outil « C’est pas sourcé » ici. Les partenaires du hub belgo-néerlandais d’EDMO, BENEDMO, ont travaillé main dans la main pour enquêter sur le soi-disant dispositif de santé Healy et sur la stratégie de vente qui y était associée. Ce boîtier de « thérapie fréquentielle » est commercialisé sous la promesse qu’il guérit toutes sortes de problèmes médicaux, mais l’étude démontre qu’il ne sert à rien du tout. Découvrez-en plus ici (en néerlandais)!

Événements et annonces

Événements à venir :

  • Freedom not Fear, une conférence annuelle sur le thème de la vie privée et des droits numériques, aura lieu à Bruxelles du 1er au 4 septembre. Vous trouverez toutes les informations ici.
  • Le cycle des Lunch Lectures EDMO BELUX reprendra après la pause estivale. La première date confirmée est le 4 septembre. Nous accueillerons Guillaume Kuster, qui nous présentera l’enquête approfondie menée par CheckFirst sur l’escroquerie à grande échelle fondée sur des publicités Facebook. Inscrivez-vous ici / Bloquez la date et tenez-vous au courant des prochaines séances !
  • La conférence annuelle 2023 de l’EU DisinfoLab, la toute première organisée hors de Bruxelles, se tiendra les 11 et 12 octobre à Cracovie, en Pologne. Inscrivez-vous et découvrez le programme ici.
  • Le programme de formation EDMO, qui vise à aider nos différentes parties prenantes à comprendre la désinformation en ligne et à lutter contre le phénomène, comprend une série de modules en ligne et en présentiel sur des thèmes comme l’éducation aux médias, le fact-checking et l’open source intelligence (OSINT), la recherche sur la désinformation et l’analyse de politiques. La liste des prochaines formations planifiées se trouve ici.
  • Une nouvelle journée « Nieuws in de Klas » (Actualités en classe) sera organisée le 12 octobre 2023 à Bruxelles. Il s’agit d’un must absolu pour quiconque souhaite aider les jeunes à renforcer leurs compétences pour aborder l’actualité, l’information et la désinformation en Flandre. Bloquez la date dans votre agenda. Nous reviendrons bientôt avec les informations pratiques !
  • Du 28 février au 1ermars 2024, une conférence sur les nombreuses facettes de l’éducation aux médias aura lieu à Bruxelles. Cet événement de trois jours sera organisé dans le cadre de la Présidence belge du Conseil de l’Union européenne. Bloquez les dates !

Événements passés :

  • À l’occasion du troisième Lunch Lecture EDMO BELUX du 16 mai, intitulé « Truth or trust? », nous avons eu le plaisir d’accueillir Eline Severs, chargée de cours au département Sciences politiques de la Vrije Universiteit Brussel (VUB). Vous pouvez télécharger sa présentation ici.
  • La conférence annuelle EDMO 2023 s’est tenue à Bruxelles le 25 mai et a rassemblé des acteurs du monde des médias et de la sphère politique, des décideurs politiques, des universitaires, des régulateurs, des journalistes et des membres de la société civile, qui se sont penchés sur les défis que pose la désinformation en ligne et sur les moyens de lutter contre ce phénomène. Largement représenté lors de cet événement, EDMO BELUX a présenté les travaux accomplis au sein du hub belgo-luxembourgeois sur un stand installé dans le hall d’entrée, aux côtés des autres hubs EDMO. Nous ferons également partie du groupe de travail Élections d’EDMO, mis sur pied à la conférence. Pour en savoir plus, c’est par ici.
  • Le 13 juin, Tom Willaert (Vrije Universiteit Brussel/EDMO BELUX) et Armin Pournaki (ENS, Sciences Po médialab, MPI Leipzig) ont donné un exposé dans le contexte d’un événement organisé conjointement avec DE FACTO à Sciences Po médialab, Paris, sur le thème « Désinformation et récits sur les réseaux sociaux». La présentation a porté sur les questions de l’échantillonnage et de l’analyse de contenu, à partir de la discussion d’une étude sur les communautés antagonistes néerlandophones sur Telegram, réalisée dans le cadre du projet EDMO BELUX. En particulier, elle a mis l’accent sur la manière dont les réseaux de chaînes Telegram associées et antagonistes peuvent être identifiés de manière inductive, ainsi que sur la détection des évolutions thématiques dans les messages présents sur ces chaînes. La deuxième partie de la présentation s’est penchée sur la question plus générale des récits et sur la manière d’opérationnaliser le concept afin d’extraire des traces narratives à partir du texte. À cette fin, une approche méthodologique initiale et des outils mis au point dans le cadre du projet SoMe4Dem (Horizon Europe Social Media for Democracy) d’EDMO BELUX ont été présentés. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet ici.
  • Le 20 juin, Mediawijs a organisé un Desinforum, un événement de réseautage visant à aborder les défis et les opportunités qui existent dans la lutte contre la désinformation, dans le cadre d’EDMO BELUX. Trois conférenciers d’EDMO BELUX ont inspiré une cinquantaine de chercheurs, de journalistes et d’acteurs du secteur de l’éducation aux médias de Flandre et de Belgique francophone. Le ministre flamand des Médias, Benjamin Dalle, a également profité de l’occasion pour présenter le nouveau Knowledge Center for Media Research et a insisté sur l’importance de collaborer dans ce domaine. Pour en savoir plus et découvrir les exposés des conférenciers, cliquez ici.
  • Le 28 juin, à l’occasion d’un webinaire hébergé par l’EU DisinfoLab, nous nous sommes intéressés aux paysages variés et uniques de la désinformation en Europe, avec l’aide d’une série de fiches d’information établies pour chaque pays, y compris celles de la Belgique et du Luxembourg. Visionnez l’enregistrement du webinaire ici!
  • Le 3 juillet, l’EU DisinfoLab a organisé le webinaire « Polluting the truth about climate change ». La discussion a porté sur certains des thèmes présentés dans cette étude d’EDMO BELUX à propos de la menace croissante de la désinformation sur le changement climatique en Belgique. Il a notamment été question du contenu négationniste et complotiste, qui qualifie à tort les solutions au changement climatique de restrictions à la liberté, et de l’utilisation du changement climatique comme une arme pour faire progresser les agendas politiques. L’enregistrement du webinaire sera bientôt en ligne ici.

Publications

  • Tuters, M., Willaert, T., Meyer, T. (2023). Real numbers. How science gets drawn into global conspiracy narratives. Issues in Science and Technology, Spring 2023, 32-36. https://doi.org/10.58875/POZR1536
  • Bauwens, J., Ginis, V., Meyer, T., Van Kerkhove, B., Verstrynge, K. (2023). Inleiding. Dans : J. Bauwens, V. Ginis, T. Meyer, B. Van Kerkhove, K. Verstrynge (eds.) Een vraag naar waarheid. POINcaré series. Bruxelles : VUBPRESS (pages 15 à 19). https://www.aspeditions.be/en/book/een-vraag-naar-waarheid/19326
  • Cipers, S., Meyer, T. & Lefevere, J. (2023). Utilitaristische waarheden: hoeveel desinformatie en wantrouwen kan een democratie tolereren? Dans : J. Bauwens, V. Ginis, T. Meyer, B. Van Kerkhove, K. Verstrynge (eds.) Een vraag naar waarheid. POINcaré series. Bruxelles : VUBPRESS (pages 142 à 147). https://www.aspeditions.be/en/book/een-vraag-naar-waarheid/19326
  • Willaert, T., Picone, I., Van Raemdonck, N. (2023). Waarheid (waarheden) voorbij factchecking: de ontkrachting van misinformatie levert haar eigen wetenschappelijke beloning op. Dans : J. Bauwens, V. Ginis, T. Meyer, B. Van Kerkhove, K. Verstrynge (eds.) Een vraag naar waarheid. POINcaré series. Bruxelles : VUBPRESS (pages 156 à 162). https://www.aspeditions.be/en/book/een-vraag-naar-waarheid/19326

Retrouvez nos actualités et événements et nos recherches et publications sur le site Web d’EDMO BELUX !

DisinfoCheck Roundup avril 2023

Edito

Bienvenue dans ce nouveau numéro du DisinfoCheck Roundup, la newsletter qui regorge d’actualités, de fact-checks et de nouvelles à propos de la recherche sur la désinformation en Belgique et au Luxembourg.

Dans ce numéro, nous avons décidé de mettre l’éducation aux médias à l’honneur. Désormais, vous trouverez sur notre site Web un aperçu des meilleurs outils éducatifs disponibles en Belgique et au Luxembourg pour aider les enseignants, les bibliothécaires, les travailleurs dans le secteur de la jeunesse et les éducateurs à rendre leur public cible plus critique face à la désinformation. Notre site Web dispose également d’une nouvelle section intitulée « Aperçus de l’éducation aux médias », où nous partageons des ressources fondées sur des expériences et connaissances nouvelles ou rigoureusement passées au crible, que nous aborderons notamment lors de la conférence annuelle EDMO du 25 mai prochain.

Vous trouverez également dans ce numéro un aperçu des fact-checks les plus populaires des premiers mois de 2023, un retour sur certaines de nos activités en ligne et hors ligne, comme la formation sur l’éducation aux médias organisée en Belgique francophone et les premiers « Lunch Lectures », un nouveau concept de réunions informelles autour des thèmes de la recherche sur la désinformation, la polarisation et la numérisation. Le prochain Lunch Lecture aura lieu le 16 mai.

Bonne lecture !

Bert Pieters, spécialiste de la désinformation, de la polarisation et de la haine en ligne chez Mediawijs, coordinateur des activités relatives à l’éducation aux médias chez EDMO BELUX

Actualités d’EDMO BELUX

  • Nous sommes confrontés à des médias d’information de plus en plus complexes et en constante évolution, qui nous obligent à nous familiariser avec les enjeux de l’actualité, des faits et des opinions. EDMO BELUX a rassemblé toutes sortes d’outils pédagogiques utilisés en Belgique et au Luxembourg pour aider les enseignants et les éducateurs à rendre les jeunes et les adultes plus critiques face à la désinformation. Vous pouvez les retrouver en français, en néerlandais et en anglais sur le site Web d’EDMO BELUX.
  • Une nouvelle étude d’EDMO BELUX & EU DisinfoLab analyse les flux de désinformation climatique en Belgique. Lisez-la ici.
  • En mars, nous avons donné le coup d’envoi des Lunch Lectures EDMO BELUX, un concept de réunions informelles autour des thèmes de la désinformation, de l’incitation à la haine, de la polarisation et de la numérisation. Lors de la première édition, Grégoire Lits, de l’UCLouvain, nous a expliqué ce qu’est la vulnérabilité informationnelle et comment la mesurer, et lors de la deuxième, Brecht Castel nous a parlé de l’open source intelligence, ou OSINT. Vous pouvez visionner les enregistrements de ces séances ici et ici. Ne manquez pas notre prochain Lunch Lecture du 16 mai. Vous pouvez vous y inscrire ici!

Le coin des fact-checkers

Depuis le début du projet, nos fact-checkers partenaires, à savoir l’AFP, la RTBF et RTL Luxembourg, ont publié 624 fact-checks dans les cinq langues couvertes par EDMO BELUX! Les terribles tremblements de terre qui ont dévasté la Turquie et la Syrie ont généré énormément de désinformation et, par voie de conséquence, beaucoup de fact-checks. La guerre en Ukraine reste également à la une de l’actualité, tout comme la pandémie de COVID-19.

Dans cette rubrique, nous mettons en avant le dernier fact-check le plus consulté dans chaque langue. Rendez-vous sur notre site Web pour découvrir d’autres fact-checks!

Avez-vous consulté nos meilleurs fact-checks ?

Fact-checké par l’AFP (en anglais) :
La vidéo ne montre pas le couple
présidentiel ukrainien en train de chanter
Fact-checké par l’AFP (en français) : La Cour pénale internationale a « admis » qu’elle ne pourrait pas juger Vladimir Poutine ? C’est trompeur Fact-checké par l’AFP (en néerlandais) : Trouw n’a pas écrit que la surmortalité excessive était due à la vaccination Fact-checké par l’AFP (en allemand) : Les régimes adaptés aux groupes sanguins n’ont aucun fondement scientifique Fact-checké par RTL Lëtzebuerg (en luxembourgeois) : Mangerons-nous des
insectes à notre insu à l’avenir ?
Pour en savoir plus Pour en savoir plus Pour en savoir plus Pour en savoir plus Pour en savoir plus

Le saviez-vous ?

  • Le numérique fait désormais partie intégrante de notre vie, et c’est bien pratique ! Mais nous devons néanmoins nous montrer prudents… Il suffit de penser aux hackers qui n’aspirent qu’à une chose : voler nos données. Mediawijs, un partenaire d’EDMO BELUX, a développé l’ensemble d’outils pédagogiques EDUbox Cybersécurité en collaboration avec imec vzw, la Cyber Security Coalition, DNS Belgium, Digital for Youth, brightlab et le Centre pour la Cybersécurité Belgique. Grâce à EDUbox, les jeunes prennent la bonne habitude de se protéger des cybercriminels. Disponible en néerlandais et en français.
  • Aujourd’hui, ce sont des algorithmes qui déterminent le plus souvent les vidéos, les messages ou les profils que nous sommes amenés à voir en ligne. CrossOver, un projet mené par EU DisinfoLab, partenaire d’EDMO BELUX, en collaboration avec Savoir Devenir, Apache et CheckFirst, a mis au point un ensemble d’outils pédagogiques destinés à familiariser les étudiants avec le monde des algorithmes. Les articles, podcasts, quiz et affiches sont disponibles en anglais et en néerlandais.
  • En vue de cartographier le paysage de l’éducation aux médias en Europe, EDMO crée, pour chaque pays, un profil donnant un aperçu de l’offre nationale d’éducation aux médias, dont des informations sur les politiques nationales, les principales parties prenantes et la place occupée par l’éducation aux médias au sein et en dehors du parcours scolaire formel dans le pays. De nouveaux pays, dont la Belgique, ont été récemment ajoutés à la carte. Pour y jeter un œil, c’est par ici!
  • De nouvelles directives pour les enquêtes OSINT d’intérêt public ont été élaborées dans le cadre du projet European Fact-Checking Standards Network (EFCSN). Ces directives non contraignantes apportent aux organisations qui mènent des enquêtes de sources ouvertes un cadre de bonnes pratiques et la possibilité d’analyser et éventuellement d’affiner leur méthodologie, leurs compétences et leur documentation. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur les directives OSINT. Visionnez l’enregistrement du webinaire où elles ont été présentées ici!
  • Action Médias Jeunes, une organisation de jeunesse d’éducation aux médias s’adressant aux jeunes de la Fédération Wallonie Bruxelles, a créé un nouvel outil éducatif incitant les jeunes à adopter une attitude critique face à l’information et exposant les réalités du métier de journaliste. Découvrez-en plus ici et téléchargez gratuitement l’outil « C’est pas sourcé » ici. Les partenaires du hub belgo-néerlandais d’EDMO, BENEDMO, ont travaillé main dans la main pour enquêter sur le soi-disant dispositif de santé Healy et sur la stratégie de vente qui y était associée. Ce boîtier de « thérapie fréquentielle » est commercialisé sous la promesse qu’il guérit toutes sortes de problèmes médicaux, mais l’étude démontre qu’il ne sert à rien du tout. Découvrez-en plus ici (en néerlandais)!

Événements et annonces

Événements à venir :

  • La conférence annuelle EDMO 2023 se tiendra le 25 mai à Bruxelles. Bloquez d’ores et déjà la date dans votre agenda. Nous reviendrons bientôt avec des informations pratiques et un lien pour vous y inscrire !
  • Le 13 juin, Tom Willaert, de la VUB, donnera un exposé dans le cadre d’un événement conjoint de De Facto et d’EDMO BELUX sur le thème des « récits et possibilités offertes par les plateformes » à SciencesPo médialab, Paris. Bloquez la date !
  • Le 29 juin, la Commission européenne et les projets de recherche AI4media, AI4Trust, TITAN et vera.ai organiseront une conférence d’une journée à Bruxelles sur l’avenir de l’IA et sa contribution dans la lutte contre la désinformation. Les informations et le lien pour l’inscription suivront bientôt !

Événements passés :

  • EDMO BELUX a déjà organisé deux formations sur l’éducation aux médias. Jetez un œil à ce qui s’y est passé en Flandre et du côté francophone de la Belgique. Et préparez-vous pour la formation qui aura lieu au Luxembourg en juin. Informations pratiques à suivre !
  • Le 28 février, EDMO BELUX et le projet CrossOver ont organisé ensemble un webinaire afin de présenter l’étude du paysage médiatique belge tel qu’il est agrégé par Google News. Cette étude montre les articles mis en avant sur la base d’une sélection de mots clés choisis par CrossOver et ceux qui ont été les plus donnés à voir aux utilisateurs belges. Visionnez l’enregistrement de ce webinaire ici et consultez l’étude de CrossOver ici.
  • Le 15 mars, le laboratoire de recherche Engage et l’équipe d’EDMO BELUX ont accueilli Alban Tartari, de l’Université de Tirana, venu faire un exposé sur la production et la circulation de la désinformation dans les Balkans occidentaux, à l’occasion d’un webinaire intitulé « Fake News in the Western Balkans: tackling disinformation at the sidelines of the European Union ». Retrouvez la présentation ici.
  • Dans le cadre de ses webinaires du mercredi sur l’éducation numérique et aux médias en Europe, Media & Learning a organisé deux webinaires pour présenter le travail effectué par les hubs d’EDMO sur l’éducation numérique et aux médias et pour identifier des domaines d’intérêt commun. Découvrez-en plus ici et ici.

Publications

The Propagation of Misinformation in Social Media. A Cross-platform Analysis – Un nouvel ouvrage publié par Tom Willaert, partenaire d’EDMO BELUX, et ses collègues (en anglais).

Retrouvez nos actualités et événements et nos recherches et publications sur le site Web d’EDMO BELUX !

DisinfoCheck Roundup février 2023

Edito

Bienvenue dans le deuxième numéro de la newsletter d’EDMO BELUX, le DisinfoCheck Roundup. Cette newsletter rassemble des études, des ressources et des rapports pertinents sur la désinformation en Belgique et au Luxembourg. Elle est disponible dans toutes les langues couvertes par notre hub (français, néerlandais, allemand, luxembourgeois et anglais).

2022 a été une grande année pour les membres d’EDMO BELUX. Nos fact-checkers partenaires ont en effet déjà publié plus de 400 fact-checks dans les cinq langues que nous traitons. Notre équipe de recherche a publié sa première série de rapports, ainsi que des études poussées, tandis que nos experts en éducation aux médias ont travaillé sur un référentiel de matériel d’éducation aux médias et sur des formations. Nous ne comptons bien sûr pas nous arrêter en si bon chemin et avons bien l’intention de publier davantage de contenu en 2023, dans l’espoir de nourrir le débat au sein de notre hub, avec d’autres hubs du réseau EDMO et au sein de notre communauté au sens large.

Dans cette newsletter, vous trouverez un résumé de nos récentes publications, dont celui du dernier article publié par EDMO BELUX, intitulé « Le groupe antivax américain Children’s Health Defense étend ses tentacules en Europe ». Dans la rubrique « Le coin des fact-checkers », vous trouverez des fake news démontées, comme celle des convertis à l’islam en marge de la Coupe du Monde de football au Qatar, la véritable histoire qui se cache sous les « Twitter Files » – tels que les a appelés Elon Musk –, ainsi que des fact-checks relatifs au Forum économique mondial et à la pandémie de COVID-19. Dans la rubrique « Publications », vous trouverez le lien vers l’étude poussée de CrossOver qui se penche sur la manière dont les récits officiels russes se mettent à circuler sur Twitter dès qu’il est question de « nazis » sur le réseau social, ainsi que les liens vers les résumés de la première série de rapports scientifiques d’EDMO BELUX. Enfin, n’oubliez pas de consulter les annonces et les événements à venir.

Bonne lecture !

Victor Wiard, chercheur post-doctoral à l’Université Saint-Louis – Bruxelles, principal partenaire des activités de recherche d’EDMO BELUX 

Actualités d’EDMO BELUX

  • Le groupe antivax américain Children’s Health Defense étend ses tentacules en Europe. Cette étude analyse les efforts déployés par le mouvement antivax de Robert Kennedy Jr, Children’s Health Defense, pour étendre ses activités en Europe, principalement au départ de Bruxelles.
  • Analyse économique : Un cadre pour mesurer la viabilité financière du marché des médias d’information en lien avec la désinformation – Résumé de D3.1.1. Cette composante de recherche vise à contrôler la viabilité financière du secteur des médias d’information en Belgique et au Luxembourg et à établir une matrice de contrôle s’appuyant sur des indicateurs liés aux revenus tirés de la publicité et des abonnements, aux aides publiques (in)directes et à la philanthropie. Les chercheurs d’EDMO BELUX présentent le fondement conceptuel de cette tâche.   
  • Étude quantitative : Qui est vulnérable à la désinformation (politique) ? Résultats obtenus en Flandre, Belgique – Résumé de D3.2.1. Dans cette étude, les chercheurs d’EDMO BELUX examinent les profils de vulnérabilité à la désinformation parmi les citoyens de Flandre, la plus grande région de Belgique. L’étude se penche tout d’abord sur la mesure dans laquelle les caractéristiques sociodémographiques et les attitudes sociopolitiques des citoyens nous aident à découvrir lesquels, parmi eux, sont plus (ou moins) enclins à croire de fausses informations. Ensuite, elle se concentre sur l’effet de l’exposition à la désinformation en ligne.
  • Étude qualitative : Théories profanes des troubles info-démocratiques – Résultats préliminaires d’une étude qualitative des publics belges et luxembourgeois – Résumé de D3.2.2. Dans cette étude, les chercheurs EDMO BELUX fournissent une analyse préliminaire des théories profanes relatives aux troubles info-démocratiques en Belgique et au Luxembourg. L’étude cherche à comprendre comment le public théorise les troubles liés à l’information et à la démocratie et s’appuie sur une méthodologie qualitative basée sur des entretiens semi-directifs menés avec des informateurs en Belgique et au Luxembourg.
  • Pas de chance si vous êtes au BELUX ? Réponses des plateformes face à la désinformation en Belgique et au Luxembourg.   Cet article de Samuel Cipers et Trisha Meyer examine les mesures prises par les plateformes pour lutter contre la désinformation en ligne en Belgique et au Luxembourg. Vous pouvez accéder à l’article (en anglais) via cette page.
  • Qu’est-ce qui est politique ? Les efforts non coordonnés des plateformes en matière de publicité politique.  Cet article de blog de Samuel Cipers et Trisha Meyer analyse les initiatives de Meta, de Google, de TikTok et de Twitter en matière de publicité politique. Vous pouvez accéder à l’article (en anglais) via cette page.
  • Analyse de la politique de recours sur Facebook, Instagram, YouTube et Twitter : il y a une marge d’amélioration.   Cet article examine les voies de recours des utilisateurs face aux (in)actions de quatre grandes plateformes de médias sociaux à l’encontre de contenu et/ou de comptes. Il donne des conseils politiques en vue des prochaines étapes de la législation de l’UE sur les services numériques, en particulier en ce qui concerne son article 17 relatif au système interne de traitement des réclamations et aux voies de recours.

Le coin des fact-checkers

Depuis le début du projet, nos fact-checkers partenaires, à savoir l’AFP, la RTBF et RTL Luxembourg, ont publié 474 fact-checks dans les cinq langues couvertes par EDMO BELUX !

Dans cette rubrique, nous mettons en avant le dernier fact-check le plus consulté dans chaque langue. Rendez-vous sur notre site Web pour découvrir d’autres fact-checks !

Avez-vous consulté nos meilleurs fact-checks ?

NewsLetter - January FR

Fact-checké par l’AFP (en anglais). Ancienne vidéo partagée et montrant soi-disant « des personnes se convertissant à l’islam en marge de la Coupe du Monde de football au Qatar » Fact-checké par la RTBF (en français). « Twitter Files » : quelles sont ces « révélations » sur le réseau social relayées par Elon Musk ? Fact-checké par l’AFP (en néerlandais). Le film « Died Suddenly » renforce les fausses affirmations sur le vaccin contre le Covid-19. Fact-checké par RTL Lëtzebuerg (en luxembourgeois). Le Forum économique mondial n’a pas appelé à abattre des animaux de compagnie pour lutter contre le changement climatique. Fact-checké par l’AFP (en allemand). Une vidéo montre des marchés de Noël d’années précédentes à Kyiv, pas des marchés actuels.
en savoir plus en savoir plus en savoir plus en savoir plus en savoir plus

Le saviez-vous ?

  • Saviez-vous que nos partenaires en éducation aux médias, Mediawijs et Média Animation, disposent tous les deux d’un site Web prodiguant des conseils aux parents à propos des médias dans le cercle familial ? Les parents y trouveront des informations sur le gaming, le cyberharcèlement et le sexting, ainsi que des réponses à leurs questions à propos des actualités et de la désinformation. Voici les liens vers la page en néerlandais et en français.
  • Cette année, le projet flamand « Nieuws in de klas » lance trois nouveaux défis pour pimenter les leçons sur les actualités et sur la désinformation. Vous pouvez préparer vos élèves à devenir de véritables journalistes ou leaders d’opinion en participant à l’un de ces trois défis. De la rédaction d’un article d’actualité au fact-checking en passant par le développement et la défense de sa propre opinion, il y en a pour tous les âges.
  • Odysee : une liste de demandes de géoblocage démontre que l’UE et ses États membres sont loin de prendre suffisamment de mesures pour faire respecter la loi. Cette analyse, centrée sur la plateforme de partage vidéo Odysee et basée sur une liste de plus de 3 000 restrictions d’accès, démontre que l’UE et ses États membres sont loin de prendre suffisamment de mesures, notamment en ce qui concerne du contenu potentiellement illégal.
  • Le réseau EDMO s’étend à tous les États membres de l’UE grâce à six nouveaux hubs. Les six nouveaux hubs EDMO, qui viennent s’ajouter aux huit hubs existants, permettent au réseau EDMO d’étendre sa couverture aux 27 États membres de l’UE, ainsi qu’à la Norvège, qui fait partie de l’EEE. Les nouveaux hubs devraient être opérationnels début 2023.
  • Lettre de fact-checking mensuelle d’EDMO. Le 16 janvier dernier, EDMO a publié sa dernière lettre de fact-checking mensuelle. Au menu : les migrants musulmans et les réfugiés ukrainiens en ligne de mire de la désinformation.
  • Pourquoi le terme « nazis » revient-il régulièrement sur Twitter en Belgique ? Cette analyse de CrossOver montre la manière dont les récits officiels russes se mettent à circuler dès qu’il est question de « nazis » sur le réseau social en Belgique.

Événements et annonces

DisinfoCheck Roundup November 2022

Edito

Bienvenue à la première édition de la newsletter EDMO BELUX, le DisinfoCheck Roundup. Cette newsletter trimestrielle vise à rassembler des études, rapports et ressources pertinents sur la désinformation en Belgique et au Luxembourg. Il est disponible dans toutes les langues couvertes par notre hub (français, néerlandais, allemand, luxembourgeois et anglais).

Nos pays sont toujours exposés au risque de désinformation. Une étude récente du Media Pluralism Monitor a classé le Luxembourg à haut risque de désinformation en ligne . En Belgique, le projet CrossOver a mis en évidence la façon dont les algorithmes de YouTube poussaient le récit de la Chine sur le XinJiang , faisant taire la nature des atrocités qui s’y déroulaient.

Face à cette menace, le travail d’EDMO BELUX est crucial pour soutenir les initiatives et les journalistes dans l’échange de bonnes pratiques et de connaissances sur le phénomène, et le grand public à être formé et averti de la propagation de la désinformation. 

Nous envisageons notre travail comme le travail d’une communauté. Nous nous réjouissons de vous rencontrer à Luxembourg lors de notre échange de réseau intercommunautaire EDMO BELUX le 25 novembre. Et ne soyez pas timide : envoyez-nous des mises à jour ou des ressources pertinentes qui, selon vous, pourraient être utiles aux autres membres du hub. “Partager c’est s’engager” est sans aucun doute l’une de nos devises.

Trisha Meyer, professeure en gouvernance numérique et participation, Vrije Universiteit Brussel, Center on Digitalisation, Democracy and Innovation et chercheuse principale du projet EDMO BELUX.

Dernières actualités EDMO BELUX

  • L’écosystème désinformatif : les pratiques de partage de liens sur Telegram comme preuve d’une amplification multiplateforme. Le 9 novembre, nous avons publié nos dernières recherches qui se concentrent sur la compréhension des habitudes de partage d’informations de 30 communautés d’extrême droite et de conspiration de Telegram néerlandophones afin de mieux comprendre la sphère médiatique plus large à laquelle elles appartiennent et dont elles se nourrissent. Les résultats montrent que la désinformation est un écosystème d’interaction et de contamination multiplateformes où coexistent les médias traditionnels et alternatifs. V ous pouvez trouver la recherche ici .
  • Premier atelier scientifique EDMO BELUX. EDMO BELUX a tenu son premier atelier scientifique sur les “Insights on the impact of disinformation from multiple perspectives” le 28 octobre. C’était l’occasion pour les chercheurs du pôle de présenter leurs premiers rapports après un an de recherche. Les présentations et débats de l’EDMO BELUX ont été précédés d’une présentation liminaire du Professeur Divina Frau-Meigs (Université Sorbonne Nouvelle, Chaire UNESCO Savoir-devenir et Présidente de l’association Savoir-Devenir). Le matériel de l’événement, y compris les résumés analytiques, sera bientôt disponible  ici .
  • L’éducation aux médias. Les partenaires Media Literacy d’EDMO Belux, Mediawijs et Média Animation, ont participé aux premiers “Wednesday Webinars on Digital & Media Literacy in Europe”. Dans leur présentation, ils ont tenté de répondre à la question « Quel matériel pédagogique les enseignants partagent-ils ? » Vous pouvez trouver les enregistrements et un court récapitulatif ici .
  • Marge d’amélioration. Analyse de la politique de recours sur Facebook, Instagram, YouTube et Twitter. Cet article examine comment les utilisateurs peuvent faire appel des (in)actions prises contre le contenu et/ou les comptes sur quatre principales plateformes de médias sociaux . Il fournit des conseils politiques dans le contexte des prochaines étapes de la loi sur les services numériques (DSA) de l’UE, en particulier l’article 17 concernant le traitement interne des plaintes et les mécanismes de recours.
  • Reportage de désinformation. Vous avez repéré un cas suspect de désinformation en ligne ? Le formulaire d’alerte rapide  est un outil qui vous permet de signaler à notre équipe EDMO BELUX tout cas suspect de désinformation que vous auriez pu voir en ligne !

Le coin de nos fact-checkers

Depuis le début de notre projet, nos partenaires fact-checkers, l’AFP, la RTBF et RTL Luxembourg, ont publié 363 fact-checkings dans les cinq langues couvertes par EDMO BELUX !

Dans cette section, nous mettons en évidence le top fact-checking récent (en nombre de vues) pour chaque langue. Visitez notre site internet pour découvrir les autres fact-checkings disponibles ! 

Avez-vous vérifié nos principales vérifications des faits ?

NewsLetter - November FR

Fact-Checked by RTL Lëtzebuerg (en anglais) : Fact Check : Les voitures électriques prennent-elles plus souvent feu que les voitures à moteur à combustion ? Fact-Checked par RTL Lëtzebuerg (en luxembourgeois) : Le Luxembourg "bénéficie-t-il" du budget européen ? Fact-Checked by Clemence OVEREEM, Jan RUSSEZKI, AFP Duitsland (en néerlandais) : L'armée ukrainienne n'a pas encore introduit la conscription pour les femmes Fact-Checked by RTBF : Labello Challenge : l'inquiétude autour du nouveau challenge TikTok pour les jeunes est à relativiser Fact-Checked by Feliks TODTMANN, AFP Deutschland (en allemand) : Annalena Baerbock n'a pas dit que l'Allemagne accueillerait jusqu'à dix millions de réfugiés ukrainiens
en savoir plus en savoir plus en savoir plus en savoir plus en savoir plus

Le saviez-vous?

  • Sosie. EU DisinfoLab a dévoilé fin septembre un réseau d’influence basé en Russie qui opère en Europe depuis au moins mai 2022. La campagne Doppelganger utilise plusieurs «clones» de médias authentiques et cible les utilisateurs avec de faux articles, vidéos et sondages. Pour ce faire, les acteurs malveillants à l’origine de l’opération ont acheté des dizaines de noms de domaine Internet similaires à ceux des médias authentiques et ont copié leurs designs (en anglais).
  • La désinformation sur le Donbass est une saisie semi-automatique de Google. La récente enquête CrossOver montre comment les Belges francophones ont été incités à rechercher des sources douteuses lorsqu’ils ont recherché le mot “Donbass” dans la barre de recherche Google (en anglais).
  • Rapport sur les tendances. Le premier rapport de tendances  BENEDMO  , basé sur les résultats et les antécédents des vérifications des faits publiés par les partenaires du hub, est sorti en octobre, avec un focus sur la guerre en Ukraine (en néerlandais).
  • Géolocalisation et vérification des faits. Une courte vidéo préparée par les fact-checkers de l’AFP explique comment la géolocalisation a été un élément crucial du travail des fact-checkers et des journalistes, et les étapes pour identifier le lieu de l’actualité. Apprenez les bases via cette vidéo  (en anglais).
  • Comment enseigner la désinformation ? Mediawijs a développé cet article dévoilant 6 conseils sur la façon d’enseigner la désinformation. Il est soutenu par cette courte vidéo (en néerlandais avec sous-titres anglais).
  • “Joyeux anniversaire à Vladimir Poutine de Belgique”. Ce  tweet  (en anglais) se penche sur la vidéo TikTok supprimée sur laquelle un groupe de russophones vêtus d’un uniforme militaire et les armes à la main envoient leurs salutations depuis la Belgique à Vladimir Poutine pour son anniversaire.

Événements et annonces

Ouvrages

  • Réseaux de désinformation : une enquête quali-quantitative sur les chaînes Telegram néerlandophones antagonistes . Recherche  menée par le partenaire EDMO BELUX Tom Willaert et ses collègues (en anglais).
  • Phobie d’état profond. Convergence narrative dans le complot contre le coronavirus sur Instagram. Recherche  menée par M. Tuters & T. Willaert (en anglais).