Vous consultez actuellement le site web de EDMO BELUX en Français. Pour d'autres fact-checks, ou du contenu relatif à d'autres langues, veuillez cliquer sur l'icône avec le drapeau pour changer de langue.

Fact check : Les vaccins contre le Covid n’ont pas causé 25.000 morts en Europe

Fact check : Les vaccins contre le Covid n'ont pas causé 25.000 morts en Europe - Featured image

Author(s): RTL Lëtzebuerg

© RTL – CDC / Unsplash

Toute vaccination peut entraîner des effets secondaires et dans de rares cas, elle peut également entraîner la mort. Mais, la vaccination contre le coronavirus a causé beaucoup moins de décès que ce qui est représenté sur certains sites Internet, comme par exemple sur “Impfnebenwirkungen.net”

La mise sur le marché de vaccins protégeant contre les formes sévères du coronavirus s’est accompagnée de sceptiques et de théories du complot. La vitesse avec laquelle les vaccins ont été développés a notamment provoqué beaucoup de défiance.

Pour “alerter” d’autres personnes, des chiffres ont été publiés et partagés sur les réseaux sociaux ainsi que sur d’autres plateformes. Des chiffres qui sont censés montrer à quel point les vaccins contre le Covid seraient dangereux. Certaines de ces publications qui circulaient activement représentaient des chiffres de décès soi-disant dus à la vaccination contre le Covid.

Mais tandis qu’il est facile de reconnaître d’emblée certains articles, publications ou pages web peu fiables, dans certains cas, la tâche s’avère beaucoup plus compliquée. Dès lors, comment savoir si les chiffres et informations partagés sont vrais ou pas?

Une de ces pages est impfnebenwirkungen.net. La seule information qu’on apprend sur les modérateurs de la page est qu’il s’agirait d’une équipe d’analystes qui la gérerait. Selon leur site web, ils collectent des données sur les effets secondaires des vaccins à partir de bases de données officielles afin de les rendre accessibles de manière transparente à toute personne intéressée.

Y sont publiés régulièrement des rapports qui se basent sur des données d’EudraVigilance. Eudravigilance est le système de l’agence de médicaments européenne où sont analysées des informations sur les effets secondaires possibles des médicaments et de vaccins. Les données elles-mêmes sont collectées dans la base de données européenne des rapports d’effets indésirables susceptibles d’être liés à l’utilisation de médicaments (adrreports).

Le 23 juillet 2022 Impfnebenwirkungen.net a publié les derniers chiffres sur les “décès dus au vaccin” contre le Covid. Selon cette publication, au sein de l’UE 25.800 décès sont soupçonnés d’être liés à un vaccin contre le Covid-19. La plupart des “morts causées par des vaccins” seraient survenues suite au vaccin BioNtech. Cette analyse se baserait également sur l’EudraVigilance.

Mais cette information est fausse. L’EMA est consciente que de faux chiffres sur les effets secondaires et les “morts dues à la vaccination” circulent fréquemment.  “Ceux-ci sont souvent dus à une mauvaise compréhension des informations contenues dans la base de données publique pour les effets secondaires suspectés (adrreports)“, d’après l’explication de l’Agence européenne des médicaments.

L’EMA PUBLIE TOUS LES MOIS LE NOMBRE DE CAS SUSPECTS ET DE DÉCÈS

L’Agence européenne des médicaments publie tous les mois un rapport qui indique combien de cas suspects d’effets secondaires ont été enregistrés pour chaque vaccin Covid-19. Ces chiffres aussi viennent d’EudraVigilance et ils atteignent un nombre beaucoup moins élevé de décès dus à la vaccination contre le Covid-19. D’après les chiffres les plus actuels, un peu moins de 11.000 décès suspects ont été enregistrés au sein de l’UE (Au 4 juillet 2022). Ce qui fait beaucoup mais ce n’est rien comparé aux plus de 1,12 millions de personnes qui sont mortes du ou avec le Covid-19.

Voici une comparaison des chiffres de l’EMA et d’ impfnebenwirkungen.net

Voici le nombre de “décès dus au vaccin” suspectés pour les différents vaccins dans l’UE.

Le fait que le nombre soit plus élevé pour le vaccin de BioNtech vient du fait qu’il a été le plus utilisé dans l’Union européenne. Pour savoir combien de doses de quel vaccin ont été administrées dans l’UE et combien d’effets indésirables ont été signalés, vous pouvez consulter cette page de l’EMA. Les chiffres y sont régulièrement actualisés.

Selon l’EMA, en juin 2022, 892 millions de doses de vaccins Covid-19 approuvés avaient été injectées dans l’UE. Le nombre de décès qui sont éventuellement liés à la vaccination est proche des 11.000. Cela signifie qu’une dose sur environ 81.000 pourrait avoir une issue fatale.

LA SITUATION AU LUXEMBOURG

D’après les dernières informations au Luxembourg, 16 décès sont possiblement liés à une vaccination contre le Covid-19 (16 mai 2022).

Ces chiffres ont été partagés par le ministère de la Santé. À ce stade, il a pu être confirmé qu’un décès était effectivement en lien avec une vaccination à l’AstraZeneca.

Les 15 cas restant n’ont à ce jour pas pu être analysés plus précisément, dans certains cas parce que la famille n’a pas donné son accord pour une autopsie.

Les décès peuvent arriver pendant une campagne massive de vaccination où des millions de personnes se font immuniser.“, selon le ministère de la Santé. Cependant, cela ne voudrait pas dire qu’il y a forcément un lien avec la vaccination. “Un lien temporel entre la vaccination et un décès n’implique pas une relation de cause à effet.

En tout jusqu’au 16 mai 2022, 506.344 personnes ont été vaccinées contre le Covid-19 au Luxembourg. Un peu plus de 1,3 millions de doses ont été injectées. Presque 64% d’entre elles ont reçu le vaccin de BioNtech-Pfizer, 24,4% Moderna et 8,4% AstraZeneca. Encore moins de personnes au Luxembourg ont reçu le vaccin de Johnson&Johnson (Janssen) ou Novavax.

En mai 2022, 2.353 effets secondaires après une vaccination contre le Covid-19 avaient été signalés au ministère de la Santé, effets qui sont soupçonnés d’être liés au vaccin. Parmi eux se trouvaient 1.590 femmes, 763 hommes et une autre personne dont le sexe n’a pas été précisé.

1.762 effets secondaires ont été classés comme étant “pas graves”. Mais il y a aussi eu presque 600 cas “graves” au Luxembourg. Les cas graves sont de nouveau divisés en quatre catégories que vous pouvez voir dans ce tableau:

  • nécessitant des soins
  • hospitalisation
  • danger de mort
  • décès

Mais même s’il y a 16 décès suspects en lien avec une vaccination contre le Covid-19, les risques liés à la vaccination n’ont aucun rapport avec les risques liés à une infection au Covid-19. Depuis la pandémie déjà 1.112 personnes sont mortes au Luxembourg (au 28/07/2022) avec ou du Covid-19.

Le ministère de la Santé partage l’avis de l’EMA sur les vaccinations. Celle-ci a confirmé que les avantages des vaccins approuvés continuent de l’emporter sur leurs effets secondaires. Surtout quand on fait face au risque d’une infection au Covid-19 et aux risques associés ainsi qu’aux hospitalisations possibles.

LES DÉCÈS PAS CONFIRMÉS MAIS SOUPÇONNÉS

La surveillance des effets secondaires indésirables est l’un des piliers du système de surveillance de la sécurité de l’UE. Dans ces bases de données, non seulement les effets secondaires des vaccins contre le Covid-19 sont enregistrés mais également les effets secondaires de tous les autres médicaments. Grâce à ces suivis et contrôles stricts, on peut, par exemple, retirer un médicament du marché ou ajuster les effets secondaires sur la description du médicament.

Il faut néanmoins savoir que les informations de la base de données de l’EudraVigilance se rapportent à des effets secondaires suspectés et non pas à des effets confirmés. “Le but de la surveillance n’est pas d’évaluer chaque rapport pour décider s’il a été causé par un vaccin ou par autre chose“, explique l’EMA. Les informations sont donc collectées à l’avance et non évaluées.

De plus, il faut tenir compte du fait que les informations de la base de données des individus, des membres de famille ou des personnes du secteur de la santé ont été signalées après une vaccination avec un vaccin Covid-19. Cependant, ceux-ci ne sont pas nécessairement liés au vaccin. Ils peuvent également être liés à des raisons complètement différentes, un lien direct n’a pas encore été prouvé.

Une conclusion sur les risques d’un médicament ou d’un vaccin ne peut être tirée qu’après une analyse détaillée et des évaluations scientifiques. Dans les cas suspects entraînant la mort, il est cependant difficile de déterminer la véritable cause du décès. Même si toutes les données et un rapport d’autopsie sont disponibles pour une analyse, selon l’EMA.

LES CHIFFRES SONT SOUVENT MAL INTERPRÉTÉS

Dans la base de données européenne pour les cas suspects, les informations sont collectées en fonction du type des effets secondaires. Pour chaque cas individuel plus d’un effet secondaire peut être comptabilisé, ce qui fait que le total des effets secondaires ne correspondra jamais au chiffre de cas individuels. Mais cela n’est pas respecté par certaines personnes dans leur interprétation des données et c’est pourquoi de faux chiffres beaucoup plus élevés se mettent à circuler. De plus, les cas signalés avec une issue fatale ne peuvent pas être lus à partir de la base de données. Si bien que même ces analyses ou interprétations qui se répandent sur Internet sont souvent fausses.

Pour conclure, on peut constater que les chiffres de morts dues à la vaccination contre le Covid-19 qu’on trouve parfois sur Internet, ne doivent pas être pris pour argent comptant. Les cas de morts suspectes ne se trouvent pas tous dans des bases de données publiques et officielles. On peut retrouver les nombres réels tous les mois dans les rapports de sécurité de l’EMA.

Environ 0,001% des personnes vaccinées contre le coronavirus en Europe sont décédées depuis. Cependant, la majorité des décès signalés sont des cas suspects. Cela veut dire que dans ces cas, un lien est possible entre la mort et le vaccin contre le Covid-19, mais qu’on ne peut pas le prouver de manière absolue.

Fact Checker Logo
Ce fact-check a été également publié par http://5minutes.rtl.lu/actu/fact-check/a/1950321.html.