Scroll Top

Vous consultez actuellement le site web de EDMO BELUX en Français. Pour d'autres fact-checks, ou du contenu relatif à d'autres langues, veuillez cliquer sur l'icône avec le drapeau pour changer de langue.

Non, ce n’est pas grâce au soutien des Belges d’origine marocaine et à sa “position” sur le Sahara occidental que le MR a gagné en Wallonie et à Bruxelles

Non, ce n'est pas grâce au soutien des Belges d'origine marocaine et à sa "position" sur le Sahara occidental que le MR a gagné en Wallonie et à Bruxelles - Featured image

Author(s): Romane Bonnemé

Une publication sur “X” stipulant que le parti MR est arrivé en tête en Wallonie et à Bruxelles grâce au vote des Belges d’origine marocaine et sa “position” sur le Sahara occidental relayait une information non vérifiée d’un autre compte “X” qui a, depuis, supprimé ce message suite à notre prise de contact. Une analyse des résultats électoraux montre que les communes wallonnes et bruxelloises avec une forte population d’origine marocaine n’ont pas placé le MR en tête lors des élections du 9 juin dernier, rendant cette affirmation fausse. 

Au lendemain des élections régionales, le Mouvement Réformateur (MR) devient le premier parti politique aux Parlements bruxellois (21,5%) et wallon (29,6%).

Sur les réseaux sociaux des internautes avancent des raisons à ce succès. “Le parti de centre droit MR émerge en première position en Wallonie et à Bruxelles, notamment grâce au vote massif des Belges d’origine marocaine. Un vote motivé en partie par le soutien du MR à la marocanité du Sahara”, mentionne ainsi dans une publication postée sur “X” ce dimanche soir. Une publication déjà vue par plus de 200.000 personnes et partagée plus de 400 fois.

Première vérification : est-ce que le MR arrive en tête dans les circonscriptions composées d’une forte population d’origine marocaine, comme l’affirme cette publication ?

© Capture d’écran “X”

Pour savoir sur quelle base factuelle repose cette analyse, nous remontons à sa source.

Cette publication émane du compte “X” “Morocco Intelligence” qui compte près de 70.000 abonnés et qui se définit comme étant un “Média numérique indépendant couvrant l’actualité et des informations exclusives nécessaires à la compréhension des enjeux en Afrique du Nord”. Ce média, dont les auteurs sont inconnus, compte aussi une chaîne YouTube qui diffuse des vidéos sur “la beauté du monde marocain et de l’Islam”. Par ailleurs, aucun de leurs comptes référencés sur TikTok et Instagram ne sont valides. Enfin, son compte Telegram est inactif depuis mars 2023. Nous n’avons donc pas eu de possibilité de contacter les auteurs du tweet.

Le post de “Morocco Intelligence” relaye une information publiée quelques minutes plus tôt par un autre compte “X”, “EuropeElectsContext”. Plus précisément, cette information relayée par “Morocco Intelligence” est un commentaire émanant de @EuropeElectsContext à une publication de “EuropeElects”.

© Capture d’écran “X”

“EuropeElects” est un compte “de service public” qui agrège des sondages et analyse des élections en Europe. Ce dernier, par la voix de son gestionnaire, n’est “en aucun cas responsable [du compte “EuropeElectsContext”], nous ne savons pas qui le gère ni quelles sont les sources de ses affirmations.”

Dans le commentaire de “EuropeElectsContext”, on peut lire en anglais en réaction aux résultats des élections européennes en Belgique du 9 juin 2024 : “Interestingly, they gained a lot of votes in Brussels from the Moroccan community, coming out in support of Morocco’s control of the Western Sahara.” (“Il est intéressant de noter qu’ils ont obtenu de nombreuses voix à Bruxelles auprès de la communauté marocaine, se prononçant en faveur du contrôle du Maroc sur le Sahara occidental.”).

Il est donc uniquement question de Bruxelles dans cette publication, alors que la publication de “Morocco Intelligence” fait aussi état de la Wallonie.

Quoi qu’il en soit, sur quoi se base “EuropeElectsContext” pour affirmer cela ? Pour le savoir, nous tentons de savoir qui se cache derrière. Ce compte, suivi par 3100 personnes, se définit dans sa biographie comme étant composé d’ “une bande de nerds” qui donnent du “contexte” aux chiffres de @EuropeElects sans y être “officiellement affilié”.

“EuropeElectsContext” dispose aussi d’un compte Discord, une plateforme de communication en ligne qui permet à une communauté de se retrouver pour échanger. En l’occurrence, il s’agit d’une communauté qui s’intitule “Campaign updates” et qui commente de nombreuses campagnes politiques à travers le monde. Parmi elles, figurent les différentes élections belges se déroulant en 2024.

Nous avons contacté l’un des gestionnaires du compte Discord de “EuropeElectsContext”. Lequel a répondu : “L’auteur de ce message est un idiot, je n’ai rien posté hier.” Interrogé sur l’identité de l’auteur de cette publication, il confirme la connaître sans la révéler avant d’ajouter : “j’ai supprimé toutes les occurrences de cette affirmation que j’ai pu trouver, et j’ai publié la correction.” Voici une capture d’écran de cette rectification :

© Capture d’écran “X”

Ces publications ne proposent donc aucune source factuelle permettant d’affirmer que “le MR émerge en première position en Wallonie et à Bruxelles, notamment grâce au vote massif des Belges d’origine marocaine”.

Que nous disent les sources factuelle existantes ? Pour le savoir, nous avons décortiqué les données statistiques des instituts bruxellois et wallons de statistiques. Et nous avons posé les bases, à commencer par la définition de “Belges d’origine marocaine” et du concept d’origine.

L’origine a tout sauf une définition unique

Comme l’indique un rapport de l’Institut Bruxellois de Statistique et d’Analyse (IBSA), il existe plusieurs définitions du concept d’origine, en voici trois :

  • “Certaines définitions sont basées sur la nationalité. Dans ces cas, seule la nationalité à la naissance de l’individu en question est examinée pour déterminer son origine.
  • Certains élargissent ce critère à la prise en compte de la nationalité à la naissance des parents, voire des grands-parents.
  • D’autres définitions sont basées sur le parcours migratoire. Dans ces cas, on examine si la personne en question a immigré en Belgique ou pas. Ici aussi, le critère peut être élargi aux éventuelles immigrations des parents, voire des grands-parents.”

 

Si l’on s’en tient à la définition restrictive du concept d’origine, “seule la nationalité à la naissance de l’individu en question est examinée pour déterminer son origine”, selon l’IBSA.

Dans ce cas, les communes wallonnes et bruxelloises, ayant la part la plus importante de personnes détentrices de la nationalité marocaine, ont-elles placé le MR en tête aux élections du 9 juin dernier ?

La réponse est “non”, que ce soit pour Bruxelles ou la Wallonie.

Si l’on regarde dans le détail, on observe que les communes de Bruxelles, Molenbeek-Saint-Jean, Anderlecht et Schaerbeek – qui comptent respectivement 30.551, 25.397, 22.177 et 15.756 résidents qui sont nés avec la nationalité marocaine – n’ont pas placé le MR en première position des élections régionales du 9 juin 2024.

En cinquième position, la commune de Forest et ses 7436 résidents qui sont nés avec la nationalité marocaine, a plébiscité le MR.

De la même manière, sur les dix communes wallonnes qui comptent le plus de résidents ayant la nationalité marocaine, neuf n’ont pas placé le MR en première position le 9 juin dernier. Seule la commune de Verviers, où vivent 657 habitants de nationalité marocaine, a plébiscité le MR (28,96% des voix).

Par ailleurs, il faut noter que le Maroc n’est pas la première nationalité étrangère représentée en Wallonie. Au 1er janvier 2023, elle se plaçait à la 6e place, loin derrière l’Italie (90.728 résidents) et la France (86.579 résidents) avec 17.423 résidents, selon l’IWEPS. Cela ne représente que 0.47% de la population wallonne. En excluant les mineurs et les abstentionnistes, seule une partie de ces 17.42 personnes s’est rendue aux urnes ce dimanche.

Compte-tenu de ces chiffres, le lien avec la “position” du MR sur la question du Sahara occidental n’est pas pertinente et aucune analyse détaillée ne permet d’appuyer cet argumentaire.

Conclusion

La publication du compte “X” “Morocco Intelligence” stipulant que “Le parti de centre droit MR émerge en première position en Wallonie et à Bruxelles, notamment grâce au vote massif des Belges d’origine marocaine. Un vote motivé en partie par le soutien du MR à la marocanité du Sahara”, relaye une information d’un autre compte “X” “EuropeElectsContext”. Ce dernier, ne se basant sur aucune source factuelle pour affirmer cela, a supprimé cette publication, suite à nos sollicitations.

Une rectification nécessaire sachant que l’analyse des résultats électoraux au sein des communes wallonnes et bruxelloises ayant la part la plus importante de personnes porteuses de la nationalité marocaine ne révèle pas que ces dernières ont placé le MR en tête aux élections du 9 juin dernier.

Cette affirmation publiée par “Morocco Intelligence” est donc fausse.